Accueil Galerie Plan du site
:: Accueil :: Hyménoptères
Didier Roustide
Détermination de Philanthus triangulum
Parcours dans les méandres d’une clé de détermination.
dimanche 21 janvier 2007


01/07


Détermination du Genre

Faune de France :

(A) Aile antérieure avec une seule cellule submarginale -1-

(B) Aile antérieure avec deux cellules submarginales -17-

(C) Aile antérieure avec trois cellules submarginales -27-

Photo 11 : Cellules submarginales

Il y a bien trois cellules submarginales. (on va en 27)

Faune de France :

-27-

  • gastre à pétiole généralement long, formé par le sternite 1 seul, parfois suivi d’un postpétiole formé par le tergite 1 allongé -28-
  • gastre non pétiolé ; lorsque le segment 1 est rétréci en avant, cette partie rétrécie est formée par le tergite et le sternite. -41-
Photo 12 : 1er segment du gastre rétréci - formé du Tergite et du Sternite (autre spécimen de Philante vue de profil)
Photo 13 : Sur notre specimen - segment 1 du gastre rétréci et montrant Tergite et Sternite (Disposition des pattes ne permettant pas une vue latérale)

Le pétiole est la partie du gastre (abdomen) connectée au thorax.

La photo 12 montre bien le profil du premier segment d’un Philanthe, où l’on peut voir clairement qu’il est formé d’un tergite et d’un sternite.

La photo 13 est celle de notre spécimen ou la disposition des pattes ne permet pas de faire une vue de profil. Néanmoins, on peut remarque également la présence d’un tergite et d’un sternite.
(on continue en 41)

Photo 14 : Pétiole de Podalonia sp.

Afin de comparer ce que peut être une bête répondant au premier choix du critère, la photo 14 montre le pétiole formé du seul sternite d’un Podalonia sp.

Faune de France :

-41-

  • Deuxième cellule submarginale non pétiolée -42-
  • Deuxième cellule submarginale pétiolée -68-
Photo 15 : Cellule submarginale 2 non pétiolée
Photo 16 : Exemple de cellule submarginale 2 pétiolée

Le pétiole n’est pas présent. (on continue en 42)

Faune de France :

-42-

  • La 2eme cellule submarginale ne reçoit aucune nervure récurrente, la 1ère récurrente n’aboutissant jamais au-delà de l’insertion de la 1ère transverso-cubitale. Segment 1 allongé, rétréci en avant, renflé en arrière, séparé du suivant par une constriction. Des parties jaunes. Genre Mellinus .
  • La 2eme cellule submarginale reçoit au moins une, sinon les deux nervures récurrentes -43-
Photo 17 : Nervures transverso-cubitales et récurrentes

La cellule submarginale 2 reçoit bien une nervure récurrente. (on continue en 43)

Faune de France :

-43-

  • Les deux nervures récurrentes aboutissent, l’une à la 2eme, l’autre à la 3eme cellule submarginale -44-
  • Les deux nervures récurrentes aboutissent à la 2eme cellule submarginale -45-

Nous sommes dans le premier cas. (on va en 44)

Faune de France :

-44-

  • Bord interne des yeux échancré. Corps noir tâché de jaune. Genre Philanthus .
  • Bord interne des yeux non échancré. Antennes insérées sous un lobe frontal aplati. gastre noir, ou noir et rouge. Genre Dolichurus
Photo 18 : Echancrure des yeux

L’échancrure des yeux est bien là !
Dès les premières images le corps nous est apparu jaune et noir.

Nous avons donc à faire au genre Philanthus  !

Dernière mise à jour :
mardi 31 mars 2020