Les nouvelles inscriptions qui ne suivent pas ces recommandations ne seront pas validées.

[Leptoderis solieri] Un colocataire fidèle qui ne me dit pas son nom

Vous avez trouvé un coléoptère dont vous ne connaissez pas le nom ? Vous avez fait une observation intéressante ?

Animateur : Lysbeth d'Alys

Strongylium
Membre
Enregistré le : vendredi 16 mars 2018, 17:49
Localisation : Ile de France

[Elenophorus collaris] Un colocataire fidèle qui ne me dit pas son nom

Message par Strongylium »

V'là du nouveau:

Pour le détail voir:
Ferrer, 2015. Revision del genero Leptoderis Billberg, 1820 y comentarios sobre el origen, composicion, anatomia y necrofagia de la tribu Elenophorini. Boletin de la Sociedad Entomologica Aragonesa, 57: 19-38.

Accessible par le net. (Gratuit, aller sur le site de la revue)

Leptoderis = Elenophorus.

Leptoderis collaris (Linné, 1767): Algérie, Maroc. (Localité type, Africa)
L. leptorinus Ferrer, 2015: Espagne.
L. solieri Ferrer, 2015:France, Espagne, Sardaigne.
L. balearicus Ferrer, 2015: Baléares.
L. italicus Ferrer, 2015: Italie.
L. aliquorum Ferrer, 2015: Sicile, Malte.
L. zelmeloewae Ferrer, 2015: Italie (ïle Eolie).

Conclusion: Elenophorus collaris (Linné) = Leptoderis collaris (Linné) :0005: répartition: Afrique du nord.
Pour la France: Leptoderis solieri Ferrer, 2015.
Modifié en dernier par Strongylium le dimanche 21 juillet 2019, 6:18, modifié 1 fois.

Balises :

vanderbergh
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 12 août 2005, 14:39
Localisation : Orne

[Elenophorus collaris] Un colocataire fidèle qui ne me dit pas son nom

Message par vanderbergh »

Quoi, encore des étiquettes à changer :!: Heureusement que mes téné ne sont ni classés, ni étiquettés :mrgreen: Tient, Gérard il y a un Tchadien qui t'a échappé 4 ou 5 pages avant :Dhttps://www.insecte.org/forum/viewtopic.php?f=1&t=202213

Strongylium
Membre
Enregistré le : vendredi 16 mars 2018, 17:49
Localisation : Ile de France

[Elenophorus collaris] Un colocataire fidèle qui ne me dit pas son nom

Message par Strongylium »

Voir la réponse sur le post: "strongylium" tout au moins pour le genre.

Avatar du membre
D.Terminator
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 26 septembre 2007, 12:07
Localisation : Lyon

[Elenophorus collaris] Un colocataire fidèle qui ne me dit pas son nom

Message par D.Terminator »

Vanderbergh a écrit :
N'es-tu jamais allé chercher le sphodrus leucophtalmus dans les arènes d' Arles :?:
Non, lui je le trouvais dans les maisons même à Lyon quand il y avait encore des sols en terre battue dans les caves :D

vanderbergh
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 12 août 2005, 14:39
Localisation : Orne

[Elenophorus collaris] Un colocataire fidèle qui ne me dit pas son nom

Message par vanderbergh »

:bienvu:

Alexiptère
Nouveau Membre
Enregistré le : mercredi 10 juillet 2019, 19:04
Localisation : Vaucluse France

[Elenophorus collaris] Un colocataire fidèle qui ne me dit pas son nom

Message par Alexiptère »

Merci de tous ces détails qui ont suivi mon post et surtout toutes mes excuses pour le faire si tard... ces dernières semaines ne m'ont pas laissé le temps.
Donc, si je comprends bien, ce gros bonhomme est taquin et change de nom en pertubant les étiquettes ?
Pour info, même si je ne l'ai vu qu'en septembre jusqu'à présent, un nouveau spécimen est venu mourir hier dans la maison. Encore le climat ?
Est ce fréquent que des insectes, d'ordinaire plutôt discrets, viennent au grand jour pour agoniser, transformant ainsi ma piaule en cimetière des éléphants ?

Strongylium
Membre
Enregistré le : vendredi 16 mars 2018, 17:49
Localisation : Ile de France

[Elenophorus collaris] Un colocataire fidèle qui ne me dit pas son nom

Message par Strongylium »

Comme chez d'autres insectes, des bonnes conditions peuvent créer une surpopulation plus ou moins importante certaines années. les conditions climatiques, la nourriture, et un cycle biologique réussi de cette population peut augmenter leur abondance.
Chez les Ténébrions, c'est pareil, et il faut mieux avoir sous son lit un cimetière de leptoderis que d'éléphants. :lol:
Ce ténébrion, bien particulier, se fait de plus en plus rare étant donné la disparition des vieilles caves, et autres milieux sombres avec le plus souvent un sol relativement peu humide en terre battue et quelques coins laissés à l'abandon où il peuvent se cacher, par exemple, un tas de bûches, et peuvent se nourrir de denrées comme des légumes délaissés, ou des céréales et autres organismes morts. A mon humble avis, avec quelques épluchures, on devrait pouvoir maintenir une petite colonie qui en aucun cas ne pourra nuire à votre confort. :0005:
Les ténébrions ont, en général, une moyenne de vie plus importante que d'autres insectes (sauf pour les cigales qui battent des records à l'état larvaire, jusqu'à 7ans) pour certaines espèces mises en élevage et dans un certain confort, ils peuvent vivre plusieurs années et vagabonder ainsi jusque sous votre lit pour y mourir, faute de nourriture. :cry:

Alexiptère
Nouveau Membre
Enregistré le : mercredi 10 juillet 2019, 19:04
Localisation : Vaucluse France

[Elenophorus collaris] Un colocataire fidèle qui ne me dit pas son nom

Message par Alexiptère »

Message bien reçu. Je détourne quelques morceaux choisis de mon seau de compost et jespère pouvoir conforter d'ici quelques mois dans mes 300 m2 de caves romaines une belle colonie de spécimens plus en forme que les réfugiés du rez de chaussée !
Petite question subsidiaire : y a t'il moyen de différencier les mâles des femelles dans cette espèce ?

Strongylium
Membre
Enregistré le : vendredi 16 mars 2018, 17:49
Localisation : Ile de France

[Elenophorus collaris] Un colocataire fidèle qui ne me dit pas son nom

Message par Strongylium »

Apparemment, pas grand chose différencie les sexes. Souvent, chez les femelles, les antennes sont un peu plus courtes et elles ont un corps de taille plus importante
chez les ténébrions, en général.
300 m² de cave, bravo, la colonie pourra prospérer..... car souvent prise pour des "cafards" cet insecte est souvent détruit par ignorance. :(

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : Plateau de Millevaches

[Elenophorus collaris] Un colocataire fidèle qui ne me dit pas son nom

Message par lauzette »

Voilà un sujet intéressant et réconfortant, ça fait du bien :D
“Être heureux c’est ne pas avoir peur de ses propres sentiments. C’est savoir parler de soi-même. C’est avoir du courage pour accepter un « non ».” Fernando Pessoa

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Coléoptères »