Nouveaux arrivants : Avant de vous inscrire, prenez connaissance de cet avertissement.
L’avertissement intéresse aussi tous les membres, même anciens, en ce qui concerne d'éventuels bannissements intempestifs.

Prédation par une larve de chrysope

Animateur : Sans animateur

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Prédation par une larve de chrysope

Message par pierred » jeudi 12 septembre 2019, 15:12

Bonjour,

Image
Pierre Duhem : France : Val-Cenis : 73500 : 06/08/2019
Altitude : 1745 m - Taille : 4-5 mm
Réf. : 239981

J'ai été surpris en observant cette scène.

Un sujet a été ouvert chez les Neuroptera.
Pierre D.

Avatar du membre
Jean claude lutrand
Membre
Enregistré le : jeudi 25 octobre 2007, 10:02
Localisation : 76 160 Saint-léger du Bourg-Denis
Contact :

Prédation par une larve de chrysope

Message par Jean claude lutrand » jeudi 12 septembre 2019, 15:34

Bonjour.

L'acarien est un Prostigmata et je pense de la famille des Erythraeidae mais il ne serait pas à maturité encore. ( peut-être tritonymphe).

Dans les Erythraeus certaines larves sont parasites d'insectes alors que d'autres seraient suceuses de la sève des plantes.
(encore mystérieux tout cela).

Serait il possible Erythraeus phalangoides :?:
L'adulte semble passionné de fourmis !

PS: Balaustium fait un candidat aussi .
C'est avec grand plaisir que je réceptionne tout envoi d'acariens pour ma collection et analyse mais je ne peux vous garantir le résultat. 8 Rue du Québec.

Avatar du membre
Jean claude lutrand
Membre
Enregistré le : jeudi 25 octobre 2007, 10:02
Localisation : 76 160 Saint-léger du Bourg-Denis
Contact :

Prédation par une larve de chrysope

Message par Jean claude lutrand » jeudi 12 septembre 2019, 21:03

Me re- voilà !.

En France d'après Beron 2008 l'on ne connaît que le Balaustium murorum de Hermann, 1804. Même le Balaustium florale de Grandjean a été mis en synonyme .

Joseph Schweizer donne en 1951 un nombre d'espèces de Suisse bien plus important, lui qui a étudié les acariens des Alpes.

Balaustium murorum.
Balaustium neomurorum.
Balaustium miniatum.
Balaustium quisquiliarum.
Balaustium longipalpillum.
Balaustium curtipalpillum.
Balaustium crassitarsum.
Balaustium rhopalicum.
Balaustium densipalpillum.
Balaustium sabulosum. ( n'est plus Balaustium mais Abrolophus sabulosus)
Balaustium raripapillum = Abrolophus raripapillus.
Balaustium longum.
Balaustium perlongum.

Ici rien n'est certain mais le Balaustium raripapillum a peu de poils, et est sub-alpin. Il fut trouvé à Val-Cluozza et à Casana. Altitude respective 1800 m et 2200 m. Il est maintenant Abrolophus raripapillus, Schweizer, 1951.

PS: Grandjean avait nommé les Balaustiums de sa découverte de Corse "florale" car sur les fleurs, ils s'alimentent de pollen. Rien d'étonnant que de les trouver sur des boutons floraux et les feuilles! Néanmoins l'on trouve aussi du Balaustium sur les murs, dans les būches de bois, sous les pierres. Les Abrolophus sont très proche et sur la liste ci- dessus il y a du contrôle à faire!
C'est avec grand plaisir que je réceptionne tout envoi d'acariens pour ma collection et analyse mais je ne peux vous garantir le résultat. 8 Rue du Québec.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Acariens »