Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficultés de connexion, bouton “Répondre“ qui manque : Connectez-vous en cliquant sur ce LIEN

[Ceratophyllus (Monopsyllus) sciurorum] puce

Animateur : olivier9099

Gilles Jardinier
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 29 août 2008, 18:42
Localisation : Paris 75010

[Siphonaptère] puce

Message par Gilles Jardinier »

ce tropisme s'appelle Lerot-tisme :lol:
g
jardinons nos villes

Balises :
Avatar du membre
Jean claude lutrand
Membre
Enregistré le : jeudi 25 octobre 2007, 10:02
Localisation : 76 160 Saint-léger du Bourg-Denis

[Siphonaptère] puce

Message par Jean claude lutrand »

Bonjour à tous.

MYOXOPSYLLA:

Soie préoculaire plantée plus bas que le niveau du bord supérieur de l'oeil.
-C'est le cas sur cette image.
Les deux rangée de soies postantennaires nulles. Rangée de soies préoculaire formée de 3 soies, une suplplémentaire au bord inférieur de la tête.
-C'est le cas sur cette image.
Lg-2,25 à 2,75 mm.

Parasite des loirs.

Hors mis M.Laverani, je n'en vois pas d'autres dans le Rémy Perrier par E.Séguy.

Je pense que Pierred à vue juste. :wink:
C'est avec grand plaisir que je réceptionne tout envoi d'acariens pour ma collection et analyse mais je ne peux vous garantir le résultat. 8 Rue du Québec.
Avatar du membre
Paskal
Membre confirmé
Enregistré le : mardi 27 juillet 2010, 9:43
Localisation : Perdu dans la jungle, entre Vladivostock et Tamanrasset

[Siphonaptère] puce

Message par Paskal »

Dge a écrit :moi c'est tout ce qui m'intéresse je suis fétichiste du Lérot j'aime les caresser morts ou vivants (mort c'est plus facile y'a moins risque de morsure).

David
:0013:

Y a pas des lois contre ça ?
Heureux celui qui sait rire de lui-même, car il n'a pas fini de s'amuser.
C'est vrai que c'est bon, les patates.
Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises

[Siphonaptère] puce

Message par Saturnin de la Poire »

Jean claude lutrand a écrit :Hors mis M.Laverani, je n'en vois pas d'autres dans le Rémy Perrier par E.Séguy.
Dire qu'une identification est juste, sur la base du Rémy Perrier qui déjà à l'époque était incomplet, et qui aujourd'hui est carrément lacunaire, voir même faux (c'est une faune d'avant l'étude des édéages), cela relève d'un courage "hornorme", que je salue bien bas ici :mrgreen:
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près
Avatar du membre
Jean claude lutrand
Membre
Enregistré le : jeudi 25 octobre 2007, 10:02
Localisation : 76 160 Saint-léger du Bourg-Denis

[Siphonaptère] puce

Message par Jean claude lutrand »

Bonjour. Saturna de la Poire
Saturnin de la Poire a écrit :Dire qu'une identification est juste, sur la base du Rémy Perrier qui déjà à l'époque était incomplet, et qui aujourd'hui est carrément lacunaire, voir même faux (c'est une faune d'avant l'étude des édéages), cela relève d'un courage "hornorme", que je salue bien bas ici
Les éditions même anciennes sont les bases de l'entomologie plus moderne. Les clés de détermination ce sont peut-être développé et amélioré dans les littératures plus moderne. Mais un chat est resté un chat et un chien un chien. Les nouvelles découvertes entraînent de nouvelle clé pour les nouvelles espèces mais les anciennes n'ont pas changé pour autant.

La systématique engendre des changements de genre ou de nom d'espèce dans son nouveau classement mais n'a pas changé l'animale pour autant. C'est aussi ce que l'on appelle une synonymie me semble t-il. D'ailleurs les ouvrages plus récent s'appuient toujours sur les plus anciens. Elles apportent les découvertes nouvelles, c'est tout. Ce que les anciens décrivaient n'a jamais été FAUX et n'a guère évolué d'ailleurs autrement qu'en détaillant d'avantage !

Faire un tour sur Faunaeur.org pour comprendre les listes d'espèces et leurs synonymies anciennes. Les ouvrages qui ont permis la détermination et la création de Fauaeur.org et bien d'autre base d'après les auteurs et les éditions.

Saturnin, écrire ce que tu m'écrit est une méconnaissance abyssale de l'entomologie. Les vieux livres s'emploient toujours dans les bureaux d'études et bien souvent sont bien meilleur. L'entomologie moderne commence au Systema Naturae de 1758 de Linnaeus. Pourtant Linné avait déjà longuement écrit avant, dè 1735 et s'appuyait sur Gessner Conrad, Aldrovandi Ulisse, Moffett Thomas, Goedaert Johannes, Swammerdam Jan, Martin Lister, Meriam Maria Sibylla, Reaumur René Antoine etc...

EN AS-TU SEULEMENT UN OUVRAGE ?

Comme tu le comprends Linné n'a rien inventé autre que de définir un nom de genre propre pour certaine espèce qui avait des similitudes morphologiques. La binominie existait déjà mais était "bordélique". Ces descriptions étaient reprises des auteurs si dessus nommé en partie et c'est encore ce que font nos auteurs contemporain...

EN ENTOMOLOGIE IL NI A PAS D'OUVRAGE INUTILE ET LES TOUT PREMIER SONT D'ARISTOTE AVEC SON HISTOIRE DES ANIMAUX ! (384-322 av J.C).
C'est avec grand plaisir que je réceptionne tout envoi d'acariens pour ma collection et analyse mais je ne peux vous garantir le résultat. 8 Rue du Québec.
Avatar du membre
Lacon
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 2 décembre 2007, 12:08
Localisation : Touraine

[Siphonaptère] puce

Message par Lacon »

N'empêche que les Mordellidae, même avec les clés d'Aristote, c'est pas facile ...
Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises

[Siphonaptère] puce

Message par Saturnin de la Poire »

La faune Rémy Perrier, je l'ai
celle d'A.Cloque aussi
j'ai nombre de Faunes de Barthes et DesGozis
J'ai du Mulsant, du Rey, du Méquignon

Pas de soucis là dessus
pour l'exemple des Coléos, je connais parfaitement les distorsions que l'on peut observer en utilisant la faune de Perrier, la Faune de Portevin et une faune spécialisée plus récente

L'étude des génitalias, qui a bouleversé les contours des espèces d'insectes, n'a débuté que dans les années 1920, alors que les faunes de Perrier étaient déjà éditées. De 7500 Coléoptères dans la Faune de France de Perrier (pas toutes décrites dedans, et il le dit), nous sommes passés en 30 ans à près de 12000 espèces. pour l'exemple des Coléos, identifier une espèce avec Rémy Perrier donne un résultat faux. Tu pourras me dire que ce n'est pas vrai, mais obtenir ce qu'aujourd'hui on nomme un synonyme partiel et lui attribuer ce nom comme définitif sans savoir à quel taxon moderne on peut le rattacher, ça ne sert à rien, si ce n'est à briller dans les cocktails. Mon métier actuel, c'est gestion des données naturalistes et ton discours, je le connais. Mais les données qui en sortent, n'étant pas fiablement rattachables à un taxon, ne servent à rien.

Je note également que les Rémy Perrier sur les diptères et Hyménos ne mènent qu'aux genres, et que la systématique (même plus la taxonomie) a tellement évolué depuis que ce qui en sort est aussi complètement faux.

je note que mes collègues spécialistes des mollusques ou des crustacés rejètent également les données issus des identifications faites avec ces ouvrages.

Entendons nous bien : je ne te parle pas de problèmes avec la littérature ancienne, je te parle spécifiquement des ouvrages de Rémy Perrier. J'utilise encore certaines clés de Mulsant, des années 1860, en réadaptant la nomenclature Bien-sûr. Mais aussi vrais que certains ouvrages actuels ont un intérêt cryptiques, dire que tous les ouvrages anciens sont des monuments est une escroquerie intellectuelle.

Maintenant, tu pourras toujours me dire que je ne n'y connais rien et que je suis un âne, qu'effectivement je devrais faire un tour sur Fauna Europaea... j'avoue ne pas bosser pour un bureau d'études. Mais je l'ai fait et je sais comment souvent on n'a que peu de moyens pour bosser ou que l'on doive faire des choses en limite de compétence. Aujourd'hui je bosse au Muséum National d'Histoire Naturelle, au Service du Patrimoine Naturel, je me sers quotidiennement de Fauna Europaea et de TaxRef, deux outils abrités par les serveurs du même muséum. Et je doute y avoir été recruté parce que je ne connaissais rien à l'entomologie.

Si ta bible faunistique est rémy Perrier, j'en suis désolé pour toi.
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près
Avatar du membre
Sord
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 22 avril 2009, 19:26
Localisation : Sud Vendée. Marais Poitevin.

[Siphonaptère] puce

Message par Sord »

Bonsoir.
Dge a écrit :...du Lérot j'aime les caresser morts ou vivants (mort c'est plus facile y'a moins risque de morsure).David
Passionnant débat mais n'en oublions pas pour autant qu'au même titre que Trichaphaenops cerdonicus (Abeille de Perrin, 1903), Gomphus graslinii Rambur, 1842 ou autre Carabus auronitens cupreonitens Chevrolat, 1861, le lérot est classé vulnérable et pour ceux qui ont la chance d'en avoir un dans leur jardin, un coup d'œil sur sa vie, ici, est toujours intéressant.
Jérémie. Moins (depuis 11 ans de forum) débutant en entomologie mais curieux de, et de la, nature.
Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)

[Siphonaptère] puce

Message par Bébert »

Sord a écrit :le lérot est classé vulnérable et pour ceux qui ont la chance d'en avoir un dans leur jardin, un coup d'œil sur sa vie, ici, est toujours intéressant.
Bonjour Sord,
je ne sais pas ou l'auteur de ce site sort que le lérot est "vulnérable" mais ce n'est pas vrai.
En france il est classé LC (Low Concerned) sur la liste rouge des mammifères, en français ça donne "Préoccupation mineure (espèce pour laquelle le risque de disparition de France est faible)", c'est la catégorie de menace la plus faible. Au niveau mondial son classement est NT (Near Threatened) = en français "Quasi menacée (espèce proche du seuil des espèces menacées ou qui pourrait être menacée si des mesures de conservation spécifiques n’étaient pas prises)"

la liste rouge est dispo ici : http://www.uicn.fr/IMG/pdf/Liste_rouge_ ... ropole.pdf

ça n'en fait pas moi une petite bestiole magnifique et fort sympathique :0013:
Avatar du membre
Sord
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 22 avril 2009, 19:26
Localisation : Sud Vendée. Marais Poitevin.

[Siphonaptère] puce

Message par Sord »

Bonsoir.
Bébert a écrit :...je ne sais pas ou l'auteur de ce site sort que le lérot est "vulnérable" mais ce n'est pas vrai...
La lecture ou le survol du lien proposé répond à ta question.
Apparemment, le statut IUCN est : VU A1c : Vulnérable
Jérémie. Moins (depuis 11 ans de forum) débutant en entomologie mais curieux de, et de la, nature.

Retourner vers « Puces »