Nouveaux arrivants : Suivez ces recommandations si vous voulez que votre inscription soit validée
Cette note concerne aussi tous les membres déjà inscrits, en ce qui concerne d'éventuels bannissements intempestifs.

[Hyménoptères] vers une clef des genres de Pompilidae de France

Animateurs : Animatrices, Animateurs

Avatar du membre
Fred
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 29 décembre 2004, 1:29
Localisation : Clermont-Ferrand

Message par Fred » samedi 8 mars 2008, 23:03

Salut Didier,
il faut effectivement comparé entre bifide et denté.
La dent peut être extrêmement réduite.
Si il n'y a pas de dent comme chez certain Ceropales la griffe forme alors un angle droit.
En plus du dessin d'Adrien regarde bien la photo que tu as réalisé sur Episyron rufipes... là il s'agit bien de griffes bifides (sans ambiguités).


amicalement Fred.

Avatar du membre
Didier
Membre
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Environs de Rennes, (35)
Contact :

Message par Didier » samedi 8 mars 2008, 23:31

Salut Fred,
Je suis bien d'accord et je vois bien la griffe bifide chez Episyron et pas ici.
En l'occurence, ce que je distingue bien mal ... c'est la dent !
Amicalement.
Didier
.
--> Moa
Sans les autres, personne ne serait autre chose que rien. [Quino]

Avatar du membre
Didier
Membre
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Environs de Rennes, (35)
Contact :

Pompile ... critère de l'antenne filiforme et du tarse court !

Message par Didier » dimanche 9 mars 2008, 0:05

Salut tout le monde,
Salut oh maître Fred
.

J'ai également bien du mal avec ce critère 16 :
Fred a écrit :16. _ Antennes fusiformes (le milieu du flagelle est plus épaissie que les extrémités), pulvilli très réduit............................................................17
_ Antennes sans épaississement remarquable, si c'est le cas le pulvilli est important....................................................................................18

Si je regarde l'image ci dessous, j'ai bien le deuxième article du tarse I plus de deux fois plus long que large donc on arrive bien à ce critère 16.
Moi je ne vois pas une antenne fusiforme. Et toi ?

Image
Pour le pulvilli, le voici ... je le trouve donc petit.

Image
J'ai bon ?

Voici la tête de la bête qui te parle peut être.

Image

Ah oui pour info la bestiole fait environ 7mm de long et à été capturée à 950 m d'altitude dans le livradois. (pas très loin du col de Toutée le 7 VIII 2006)
Amicalement.
Didier
.
--> Moa
Sans les autres, personne ne serait autre chose que rien. [Quino]

Avatar du membre
Fred
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 29 décembre 2004, 1:29
Localisation : Clermont-Ferrand

Message par Fred » dimanche 9 mars 2008, 0:09

Les antennes ne sont pas fusiformes.... elle sont longues et fines (filiformes), le peigne orbiculaire est très réduit, donc il faut aller en 18.

(il y a une espèce d'Arachnospila qui pour emmerder le monde a les antennes à la manière des Evagetes, Arachnospila alpivaga on ne peut être sûr de sa détermination qu'en regardant le peigne orbiculaire "pulvili" qui est très fourni contrairement au peigne des Evagetes, d'où la précision pour le peigne orbiculaire), mais là encore regarde la photo que tu avais réalisé pour Evagetes pectinipes et tu verras que les antennes non rien de semblable.

cela correspond donc à un genre (que j'ai reconnu, je pense aussi avoir reconnu l'espèce, mais bon...je préfère te guider dans l'identification que te donner immédiatement le nom) il faut que tu regardes le stigma (il doit être gros........


avec tout cela et la clef tu dois trouver le bon genre.


amicalement Fred

Avatar du membre
Didier
Membre
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Environs de Rennes, (35)
Contact :

Message par Didier » dimanche 9 mars 2008, 0:20

Bon OK
C'est la formulation qui me m'a confusé :
Antennes sans épaississement remarquable, si c'est le cas le pulvilli est important
Je mettrai plutôt :
Antennes sans épaississement remarquable, sinon le pulvilli est important.

Là j'arrive en effet à Agenioideus.
Je l'avais remarqué ce pompile à ses taches blanches sur la face, tâches dont je n'ai pas l'habitude. Je l'ai donc capturé avec encore plus d'intérêt.
Merci de m'indiquer l'espèce (ou les moyens d'y arriver). :wink:
@+ (comme ils disent) mais je vais faire dormir mes yeux maintenant.
Bye.
Didier.
--> Moa
Sans les autres, personne ne serait autre chose que rien. [Quino]

Avatar du membre
Fred
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 29 décembre 2004, 1:29
Localisation : Clermont-Ferrand

Message par Fred » dimanche 9 mars 2008, 0:26

Il faut regarder l'habitus (merci pour la photo), les taches blanches sur la face, le corps doit être en grande partie noir.... Il s'agit d'Agenioideus cinctellus.... il y a une question de cellule submarginale à résoudre. (donc la photo de l'habitus s'impose).



A lire :
Raymond Wahis a fait une très bonne clef des Agenioideus de France....

amicalement Fred

Avatar du membre
Didier
Membre
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Environs de Rennes, (35)
Contact :

Message par Didier » dimanche 9 mars 2008, 0:40

Allez deux dernières pour la nuit.

L'habitus d'abord :

Image

Puis l'aile :

Image

Je l'ai capturé sur des troncs de résineux couchés depuis des années sur le plateau (Patrick connais le site ...). Pas vraiment de construction à proximité immédiate (2km).

A ce soir ... peut être.
Amicalement.
Didier
.
--> Moa
Sans les autres, personne ne serait autre chose que rien. [Quino]

Avatar du membre
Fred
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 29 décembre 2004, 1:29
Localisation : Clermont-Ferrand

Message par Fred » dimanche 9 mars 2008, 1:35

C'est bien lui : Agenioideus cinctellus (femelle).

Les Agenioideus sont souvent amateurs de vieux murs bien exposés au soleil.

Trois espèces y sont très fréquentes, cinctellus, nubecula et sericeus.

Agenioideus apicalis aussi, mais il est moins fréquent (mais encore plus inféodé aux vieux murs).

Ensuite Agenioideus usurarius fréquente aussi ce type de milieu.

Amicalement Fred

Avatar du membre
Didier
Membre
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Environs de Rennes, (35)
Contact :

Message par Didier » dimanche 9 mars 2008, 8:37

Bonjour, après une nuit de repos je suis toujours en questionnement devant les critères, de la clé de Raymond Wahis issue du document :
Edgard Gros et Raymond Wahis - Contribution à la connaissance des Agenioideus de la faune franco-belge (Hymenoptera, Pompilidae) - Bulletin de la société entomologique de France, 107 (3), 2002 : 313-334.
Et ça commence au premier critère :
1- Nervullus de l'aile postérieure régulièrement et faiblement incurvé à l'apex (fig1)
- Nervullus de l'aile postérieure fortement incurvé à l'apex (fig 2)
Image

J'imagine que le nervullus (dont je n'arrive pas à trouver de schéma dans mes docs) est bien en 1 et non en 2 sur ma photo.
Je n'ai pas de bêtes en collection présentant la deuxième alternative de la clé pour comparer.
Image

Sinon pour les autres critères j'arrive bien à cinctellus sans problème.
Allez ... un de plus.

A bientôt.
Didier.

--> Moa
Sans les autres, personne ne serait autre chose que rien. [Quino]

Avatar du membre
Fred
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 29 décembre 2004, 1:29
Localisation : Clermont-Ferrand

Message par Fred » dimanche 9 mars 2008, 12:21

Il s'agit bien de 1.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « doc-Hyménoptères »