Nouveaux arrivants : Suivez ces recommandations si vous voulez que votre inscription soit validée
Cette note concerne aussi tous les membres déjà inscrits, en ce qui concerne d'éventuels bannissements intempestifs.

[Ammophila sp.] clé des Ammophiles

Animateurs : Animatrices, Animateurs

Avatar du membre
Thierry
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 13 juin 2005, 18:14
Localisation : Lorraine

[Ammophila sp.] clé des Ammophiles

Message par Thierry » jeudi 8 décembre 2005, 10:16

Bon, tant pis si je passe pour un béotien, mais il m'a semblé comprendre que le forum servait (entre autres choses) à progresser :-P ! Donc je me jette à l'eau :oops: : après avoir vu la clé simplifiée des Sceliphrons, je me demande si il est possible de faire la même chose avec les Ammophiles ? Pour une fois j'ai pris le temps de lire les messages relatifs à ce sujet et j'ai donc des doutes, mais qui ne demande rien ... :-P Même s'il n'est pas possible pour l'instant de faire quelque chose de complet, il y a peut-être moyen de résumer certaines infos dans un tableau pour au moins séparer quelques sp ?
Comme je me doute que c'est surtout Patrick qui va répondre je m'excuse par avance auprès de lui :?
Amicalement,
Thierry
N'ayez pas peur de la perfection, vous ne l'atteindrez jamais ! (Salvador Dali)

Balises :

Avatar du membre
Patrick_B
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Cébazat, Puy-de-Dôme

Message par Patrick_B » jeudi 8 décembre 2005, 13:43

doc_forum_hym
Thierry, tu as eu parfaitement raison de poser cette question, car ça va m'obliger à y répondre.
Je pourrais te recopier la clé complète !
Toutefois, commençons par un bon début.


On va commencer par les trois espèces communes sur tout le territoire français: qui font 80% à 100% des captures selon les régions.
----------------------------------------------------------------------------------
Pattes avec des parties rouges(hors tarses): heydeni

Pattes entièrement noires (éventuellement tarse brun rougeâtre):
sabulosa et campestris.
Pour distinguer ces deux là:
troisième cellule cubitale (submarginale) pétiolée: campestris.
troisième cellule cubitale trapézoidale: sabulosa
Si la photo permet de voir des reflets métalliques sur les derniers segment (noirs) du gastre, ce n'est pas campestris, ni pubescens.
Cas particulier: chez campestris, parfois, et chez sabulosa très rarement, la troisième cellule cubitale est triangulaire, si ça t'arrive, on étudiera les cas !
----------------------------------------------------------------------------------

Confusions possibles:
si l'on ne tient compte que de la clé simplifiée ci-dessus.

1/ Confusion avec heydeni
Une autre espèce à pattes en partie rouges, sur le littoral méditerranéen:
laevicollis, espèce fluette, plus comprimée latéralement que les autres espèces, face étroite, clypeus de la femelle prolongé en avant, celui du mâle avec une lame caractéristique. La femelle porte sur les tergites une ligne longitudinale noire qui, dans les autres espèce est l'apanage des mâles.


2/ Confusion avec campestris:
pubescens, peu commun mais ça et là en France.
Caractérisé par la face inférieure du pétiole portant des soies dressées.
Chez la :0016: la moitié postérieure du tergite III est noire.
La ligne longitudinale dorsale des :0017: est généralement bien marquée sur les trois premiers tergites.
Chez la :0016: de campestris, le tergite III est rouge bien au delà de la moitié.
La ligne longitudinale médiane noire est peu ou pas marquée, il est rare qu'elle s'étende sur le tergite III.

3/ Confusion avec sabulosa
midi méditerranéen, façade atlantique essentiellement mais non exclusivement:
Ammophila terminata mocsaryi tergites I à III entièrement rouges.
Ligne medio-dorsale noire du mâle absente.
Chez sabulosa, le tergite III n'est pas entièrement rouge (parfois entièrement noir).

--------------------------------------------------------------------------------
Autres espèces:
modesta, espèce espagnole, cité pour mémoire (2 exemplaires) des Pyrenées orientales.
Il y a aussi hungarica, qui ne se distingue de sabulosa que par la position des stigmates au milieu du tergite I (toutes les autres Ammophiles: un peu en arrière du milieu).
hugarica, peu commune, se trouve dans 7 départements méditerranéens, côtiers et alpins.

---------------------------------------------------------------------------
Les noms complets:
Ammophila campestris Latreille, 1809
Ammophila heydeni Dahlbom, 1845
Ammophila (Apycnemia) hungarica Mocsáry, 1883
Ammophila laevicollis E.André, 1886
Ammophila modesta Mocsáry, 1883
Ammophila pubescens Curtis, 1836
Ammophila sabulosa (Linné, 1758)
Ammophila terminata F.Smith, 1839 --- ssp mocsaryi Frivaldszky, 1876

-----------------------------------------------------------------------------
Je crois que j'ai fait à peu près le tour.
j'essaierai d'ajouter des photos de la cellule pétiolée d'A.campestris !
Modifié en dernier par Patrick_B le jeudi 28 septembre 2006, 18:55, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Thierry
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 13 juin 2005, 18:14
Localisation : Lorraine

Message par Thierry » jeudi 8 décembre 2005, 14:59

Fantastique :D !
Franchement, je n'y croyais pas!
Merci beaucoup Patrick, j'ai hâte de pouvoir vérifier ça sur mes bêtes ce soir !
Le problème c'est que ça va m'obliger a essayer de faire ça avec mes Ichneumons et là, c'est pas gagné :cry: !!!
Thierry
N'ayez pas peur de la perfection, vous ne l'atteindrez jamais ! (Salvador Dali)

Avatar du membre
Patrick_B
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Cébazat, Puy-de-Dôme

Message par Patrick_B » jeudi 8 décembre 2005, 16:12

C'est vrai qu'avec les Sceliphron c'est très facile de faire une clé simple, ça reste assez facile pour les Ammophiles, car on peut encore les trier sur des caractères "visuels", ce qui rend souvent ces bestioles identifiables sur photos.
Ça sera tout autre chose pour d'autres groupes.

Dge
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 5 février 2005, 20:22
Localisation : Ambazac (87)
Contact :

Message par Dge » jeudi 8 décembre 2005, 22:05

allez je mets aussi post précédent où j'avais mis une photo d'ammophile... d'ailleurs par rapport à la photo de Patrick je vois des nuances (allez je le dis sur les pattes), je voudrais que Patrick me dise ce qu'il en pense, nuance individuelle ou de population locale ?

viewtopic.php?t=3461


sinon pour Thierry on a un super patrick et aussi un faune de France super (Bitch, Barbier et al.) et un de Beaumont en promo pas chère sur le site du CSCf : http://www.cscf.ch/francais/1BIENVENUE.ASP

amitiés

David

Avatar du membre
Bobgaia
The Bob
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : 17
Contact :

Message par Bobgaia » vendredi 9 décembre 2005, 7:09

Bonne question Thierry, :D

Voici ma proposition à l'énigme de Patrick, à éviter par ceux qui veulent chercher.


Je dirais

1
Pattes entièrement noires et troisième cellule cubitale (submarginale) pétiolée.


donc A. campestris ou A. pubescens, nous ne voyons pas les soies sous le pétiole.
La coloration du tergite III ne me permet pas de trancher à mon niveau d'expérience. :?

2
Pattes avec des parties rouges, capturé dans le 63, ce qui exclu A. laevicollis qui est méditerranéen
donc pour moi c'est A. heydeni

3
Comprimée latéralement, capturé dans le 34 .
A. laevicollis, une ligne longitudinale noire sur les tergites donc c'est une femelle.

4
Pattes noires et troisième cellule cubitale trapézoidale.
Tergite III pas entièrement rouge, mais c'est mon impression donc je dirais A. sabulosa


5
Tergites I à III me semblent entièrement rouges, capturé dans le Gard.
A. terminata mocsaryi


dur dur les identifications sur photos. :D

Avatar du membre
Thierry
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 13 juin 2005, 18:14
Localisation : Lorraine

Message par Thierry » vendredi 9 décembre 2005, 9:45

Ah ben vous me rassurez :-P ! J'avais peur de passer pour l'idiot du village :lol:... Du coup, je me demande s'il n'y aurait pas moyen, chacun dans nos spécialités respectives, pour des groupes comportant peu d'sp (moins d'une dizaine par exemple) et relativement peu compliquées à déterminer :!: de présenter de cette manière une clé simplifiée :?:. J'ai bien conscience que ça demande du travail, mais je suis persuadé que des choses existent déjà et qu'un simple copier-coller pourrait lancer des post intéressants :D . Je sais aussi que ce genre de clé simplifiée ne satisfait pas les puristes, mais si ça peut faire progresser (en sachant qu'il y a toujours des exceptions ou des cas particuliers qui ne rentrent pas dans la clé)... Par ailleurs, moi ça me donne envie de m'interesser aux autres familles que mes bestioles habituelles. Bref, que du bénéfice :-P
Thierry
N'ayez pas peur de la perfection, vous ne l'atteindrez jamais ! (Salvador Dali)

Avatar du membre
Patrick_B
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Cébazat, Puy-de-Dôme

Message par Patrick_B » vendredi 9 décembre 2005, 10:52

David,
Des variations, concernant heydeni, c'est certain !
variétés distinguées par Kohl (1906).
Deux morphes (espèces probables) décrits par Beaumont (1955, 1959, 1965, 1967)
Ceci concerne peu la France continentale.
Les travaux de Marc et Hubert Tussac reprennent ces données, les précisent et les affinent sans toutefois en distinguer de nouvelles espèces.
Il n'en reste pas moins que, dans les caractères visibles à l'œil nu, l'étendue de la coloration rouge des pattes varie au sein d'une même population !

Bruno,
Tout juste !
Attention: Pour laevicollis , la bande noire medio-dorsale ne caractèrise pas vraiment une femelle!
Ce que j'ai voulu dire, c'est que, par opposition à toutes les autres espèces où les femelles n'ont pas cette bande, celles de laevicollis ont cette caractéristique, nette et bien marquée.

Bande medio dorsale:
campestris :0017: : Peu marquée, incomplète.
campestris :0016: absence
sabulosa :0017: généralement nette ,bien noire, rarement complète
sabulosa :0016: absence,
laevicollis :0017: à peine marquée, incomplète
laevicollis :0016: nette, épaisse, à peu près complète.
heydeni :0017: nette, à peu près complète (avec des exceptions )
heydeni :0016: tout au plus une vague trace, incomplète et peu marquée.
terminata mocsaryi :0016: :0017: absence de ligne medio-dorsale.

je vous livre ceci à titre anecdotique, ça n'a pas grande valeur discriminante!


Thierry,
Bien sur cette clé simplifiée ne peux satisfaire les puristes !
Pire que ça, elle va les faire hurler !
Toutefois, j'ai considéré ici deux choses:
Le travail sur photos ! J'ai voulu que l'approche que je vous ai livrée puisse s'appliquer à ce travail.
D'autre part, il est impossible à un débutant, fût-il par ailleurs très bon dans un autre domaine, de mettre un nom sur une bestiole isolée, sans comparaison, à l'aide d'une "vraie" clé.
Le tri que vous pourrez faire avec ce document sera correct dans 95% des cas. (Ce qui est acceptable pour le travail sur photo). pour vos bestioles en collection, quand vous aurez 100 Ammophiles de diverses provenances, il n'y aura pas 5 erreurs, car vous commencerez à les connaître.
Ceux qui s'y intéressent auront acheté les bouquins dont parle David, d'autres auront fait vérifier leur collection.
Mais au moins, ils n'auront pas été rebutés dés le début par des clés complexes ou l'absence de document. Tout le monde aura ainsi progressé.

Je reviens sur A.pubescens, que l'on peut confondre avec campestris.
Statistiquement: Je n'ai jamais capturé pubescens, j'en ai 2 :0016: et 2 :0017: dans la collection Hamon. (Plusieurs dizaines de campestris !)
Les soies dressées sous le pétiole de pubescens se voient généralement très bien à la bino !
Les caractères d'étendue de coloration rouge ne sautent pas aux yeux mais sont bien réels !


Mais pour l'instant, commencez par campestris, sabulosa, heydeni !

Avatar du membre
Arthropa
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Fragnes (71)
Contact :

Message par Arthropa » vendredi 9 décembre 2005, 20:17

Merci Patrick !

Je mets ce post de côte pour potasser dès que je trouve un peu de temps ! :?

Verrouillé Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « doc-Hyménoptères »