Photo, techniques, trucs et astuces !

La photo, de la prise de vue à l’affichage sur le forum. Traitement d'image.
Binoculaires, instruments d'optique et de prises de vue.

Animateur : alastor

Avatar du membre
alastor
Animateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Aubagne
Contact :

Photo, techniques, trucs et astuces !

Message par alastor » samedi 10 avril 2004, 9:09

Non, il n'y a aucune chamaillerie, ses photos sont bien plus belles que les miennes.
Mais les moyens ne sont pas non plus les mêmes. J'ai fais mes photos à la volée, en 2 mn sur la table du jardin, en lumière naturelle (hiers, le ciel était voilé et la lumière diffuse idéale dans ce cas).
Un petit coup dans photoshop pour équilibre lumière/contraste et changer le format et c'est tout.
Pour des bêtes de cette taille ça passe très bien, mais si on s'intéresse à beaucoup plus petit se posent les problèmes de profondeur de champ.
J'utilise alors ma bino (qui est un outil de qualité : zoom 0,7x4,5, occ 5, 10, 15 et doubleur), qui autorise des grossissements intéressant mais, comme pour le Crypto présenté dans "Images PZ", j'aurais le dessus net et tout le reste flou !

Pour les débutants :
L'éclairage sur le coté gauche (noir) est une fabrication perso : spot iode 10W, en plus de l'éclairage de la bino.
Les bloc blanc sont de l'émalène (mousse assez ferme à cellules fermées)
Le bloc de bois devant la bino (nom abrégé pour loupe binoculaire), comporte 4 trous de profondeurs différentes pour règler de façon uniforme la hauteur sur l'épingle de l'insecte et de ses étiquettes.

Pour moi :
PZ, j'aimerais plus de précision sur la façon d'assembler les images comportant plusieurs plans de netteté dans photoschop. J'ai le sentiment que c'est en effet la seule solution pour éviter le problème évoqué ci-dessus.
Je sais qu'il existe aussi des programmes, utilisés par les photographes astro, pour combiner plusieurs images (plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines !), afin d'augmenter la netteté des objets lointains. Peut-être celà pourrait-il fonctionner dans notre cas ?
Modifié en dernier par alastor le lundi 18 février 2008, 17:56, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Simon
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Simon » samedi 10 avril 2004, 9:46

Moi aussi je veux bien savoir parce que j'ai essayé et c'est galère :( . J'ai dû mettre au moins 2 heures pour reconstituer avec 5 images un oeuf de papillon. Et je ne parle pas du temps pris pour faire les photos (pas facile d'aligner bino et appareil à la main :? ). Pourtant, il n'y a pas plus simple qu'un oeuf!!!!

Sinon alastor a raison pour les astronomes mais il me semble que les programmes sont directement intégrés dans les lunettes et s'occupent eux même de prendre les photos nécessaires. Puis faut voir le pris des engins 8-O

Avatar du membre
alastor
Animateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Aubagne
Contact :

Message par alastor » vendredi 23 avril 2004, 11:32

Ho! PZ, tu m'as pas répondu !
J'aimerais plus de précision sur la façon d'assembler les images comportant plusieurs plans de netteté dans photoschop.
Alors c'est un secret ?

Avatar du membre
Dimitri GEYSTOR
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 29 octobre 2004, 18:56
Localisation : F-47150 MONSEGUR
Contact :

Message par Dimitri GEYSTOR » jeudi 6 janvier 2005, 20:32

Alastor,

Pour assembler dans Photoshop plusieurs photos, à partir du même sujet photographié avec des mises au point légèrement différentes, y'a pas de secret, c'est juste du boulot.

1. Planifier les photos
Je déconseille de travailler à main levée. Donc, obligatoirement, trépied ou statif.

2. Faire varier le plan de mise au point
On peut soit retoucher la mise au point, sans bouger l'appareil. C'est plus facile, mais du même coup, on modifie légèrement les dimention du sujet !
Soit ne pas toucher à la mise au point, mais déplacer l'appareil sur son axe longitudinal. Un rail de mise au point est l'accessoire idéal.

3. Sélectionner les photos
En général, deux, trois images maxi suffisent.
Veiller à ce que l'exposition soit égale, la même pour toutes, corriger si nécessaire.

4. Faire le montage
Décider quelle image servira de fond (image 1). C'est là qu'on reviendra ajouter les autres plans de netteté.
Aller maintenant dans l'image du plan de netteté suivant (image 2) et, avec l'outil lasso, tracer en débordant légèrement les contours extérieurs de la partie nette, Copier la sélection, Coller dans l'image précédente (image 1).
Photoshop place le collage dans un nouveau calque, au-dessus du calque de fond.
Ce nouveau calque étant actif, positionner la partie d'image qui vient d'être collée avec l'outil Déplacement.
Choisir l'outil Gomme, paramétrer sa forme (assez petit, avec bords flous, et opacité de 50%), et commencer à estomper la périphérie de la partie collée (on est toujours dans le calque correspondant, le calque de fond n'est pas concerné par la gomme) : le fond ré-apparait sous les parties gommées. On réalise le meilleur fondu possible.
Passer maintenant à l'image nette suivant (Image 3). Répéter l'opération avec le lasso de sélection autour de la partie nette de l'image 3, copier, coller dans l'image 1 : dans le nouveau calque qui vient d"être créé, positionner le sélection, gommer-estomper les bords.

Quand le résultat est satisfaisant, fusionner tous les calques. Voilà.
Il suffit de s'exercer sur des cas relativement simples un objet sphérique, par exemple), avant de passer à des cas plus compliqués.

Je joins à titre illustratif une image composite d'un petit champignon (de la taille d'une crotte de lapin. Il avait poussé dans du sable, et son chapeau gluant était lui-même couvert de sable).

D'abord le fond :

Image

puis le pied :

Image

puis le chapeau (tête) :

Image

Et enfin, l'image composite créee avec les trois pécédentes :

Image

A vous maintenant...

Cordialement,

Dimitri

Avatar du membre
DPascal
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : 59 Nord

assembler les images comportant plusieurs plans de netteté

Message par DPascal » vendredi 7 janvier 2005, 8:40

Le problème* de la réalisation de photos par montage successif est que les objectifs d'une loupe binoculaire ont une inclinaison de l'ordre de 6° (c'est le principe de la stéréoscopie) un seul est utilisé par la sortie photos de la loupe. donc à chaque fois que vous faite la mise au point sur un plan défini, l'image se décale par rapport à la mise au point précedente.
Il faut donc utiliser un statif qui permet l'inclinaison à 6° du bloc de mise au point supportant la bino. De plus se statif doit lui-même disposé impérativement d'un dispositif de mise au point sur crémaillère la mise au point se fera uniquement avec celui-ci et non plus avec celui du bloc support de la loupe (vous comprendrez pourquoi).
*Ce problème ne se présente pas avec les loupes monoculaires.
Le montage doit être relativement aisé avec le systéme des calques dans photostop.
Image
ref:992

Avatar du membre
DPascal
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : 59 Nord

shémas bino

Message par DPascal » vendredi 7 janvier 2005, 12:40

Une erreur dans mon schéma.
Le voici rectifié

Image
ref:994

Avatar du membre
alastor
Animateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Aubagne
Contact :

Message par alastor » vendredi 7 janvier 2005, 13:48

Cet aspect de la prise du vue, que tu viens de nous décrire, est très important et peut passer inaperçu.
Je possède une bino avec tube photo (voir plus haut), et je viens de me rendre compte que le tube central n'a rien de central, en réalité l'image est renvoyée par un des objectifs.
Donc avec un angle de 3° (la moitié des 6°, symétrique par rapport à l'axe), et pas de possibilité d'incliner la tête.

La solution pourrait être d'assurer le mouvement nécessaire aux prises de vue multiples par le déplacement micrométrique de l'objet, mais il faut que ça se fasse dans l'axe de l'objectif (donc 3°), dur, dur !

Avatar du membre
Dimitri GEYSTOR
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 29 octobre 2004, 18:56
Localisation : F-47150 MONSEGUR
Contact :

Message par Dimitri GEYSTOR » vendredi 7 janvier 2005, 14:53

Je me pose la question (n'ayant pas de bino, je n'ai pas de réponse) :

En jouant uniquement avec la mollette de mise au point, comment évolue l'image entre le niveau de mise au point le plus haut, et le plus bas ?

Translation latérale ?
Changement d'échelle (homotétie) ?

Ces deux variations peuvent être rattrapées dans Photoshop, non ?

Dimitri

Avatar du membre
Dimitri GEYSTOR
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 29 octobre 2004, 18:56
Localisation : F-47150 MONSEGUR
Contact :

Message par Dimitri GEYSTOR » vendredi 7 janvier 2005, 18:45

J'ai du mal à suivre.

Pourrait-on avoir un exemple de 2 photos non superposables prises avec un bino ?

Merci d'avance,

Dimitri

Avatar du membre
Mathurin C
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 23 mai 2007, 18:56
Localisation : 58 (Nevers)
Contact :

Photo, techniques, trucs et astuces !

Message par Mathurin C » vendredi 27 juillet 2018, 18:34

(une photo brisée à retirer dans le premier message)

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Photos, macro, bino, vidéo ... »