Le forum et la galerie vont être transférés (chez OVH) de Paris à Gravelines.
C'est pour bientôt, mais nous n’avons pas la date précise.
L'interruption pourrait s'étendre entre 23 h et 5 h.

Photographier les aquatiques sans se mouiller.

La photo, de la prise de vue à l’affichage sur le forum. Traitement d'image.
Binoculaires, instruments d'optique et de prises de vue.

Animateur : alastor

Limenitis78
Membre
Enregistré le : vendredi 12 juillet 2013, 8:33
Localisation : Versailles

Photographier les aquatiques sans se mouiller.

Message par Limenitis78 » mercredi 30 mai 2018, 18:36

Pour le in natura je pense que le mieux c'est peu-être une GoPro avec son caisson étanche (certains modèles ne prennent pas que des vidéos.)

Avatar du membre
Mathurin C
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 23 mai 2007, 18:56
Localisation : 58 (Nevers)
Contact :

Photographier les aquatiques sans se mouiller.

Message par Mathurin C » vendredi 8 juin 2018, 11:50

Le problème in-natura c'est que ton eau n'est pas toujours limpide, qu'il y a beaucoup d'éléments qui gènent pour la mise au point et que... les coléos se planquent !
Là, éthiquement, ça peut être discutable (après tant que l'on précise comment est faite la prise de vue, pour moi, y'a pas de soucis). Mais ton eau est transparente, tu joues comme tu l'entends avec la végétation (encore faut il en avoir récoltées sur le terrain) et surtout, tu es sur d'avoir ton coléo présent et visible pour ton shooting.

Avatar du membre
pat64
Admin-galerie
Enregistré le : vendredi 20 juillet 2007, 14:09
Localisation : Pyrénées-Atlantiques

Photographier les aquatiques sans se mouiller.

Message par pat64 » dimanche 10 juin 2018, 11:08

:0024: :0024:
Pat

Avatar du membre
Mathurin C
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 23 mai 2007, 18:56
Localisation : 58 (Nevers)
Contact :

Photographier les aquatiques sans se mouiller.

Message par Mathurin C » dimanche 2 septembre 2018, 12:31

Un petit retour illustré sur mes premières expériences de photographie en aquarium.

Image
Mathurin CARNET : France : Nevers : 58000 : 17/08/2018
Altitude : 173 m - Taille : 1.77 m
Réf. : 213809


Actuellement, je photographie souvent le lendemain de la pêche et je fais une seconde session encore le surlendemain. La raison de cette seconde session : je me dis que les sujets un peu speed (Hygrobia hermanni typiquement...) vont se calmer en s'adaptant à l'aquarium et donc être plus simple à photographier. Mais même si c'est un peu vrai (et encore...), on a le revers de la médaille : les plantes dépérissent et perdent leurs couleurs, l'eau se salit, les vitres aussi... Bref, l'un dans l'autre, je vais laisser tomber le fait de photographier en deux fois et privilégier une seule séance de photo plus longue en prenant mon mal en patience pour que mes sujets se posent sur un support adéquat. Parce que nos amis ont tendance à vouloir se poser au fond ou prêt de la surface plutôt que sur les supports (plantes ou racines) installés pour eux.

Image
Mathurin CARNET : France : Pouilly-sur-Loire : 58150 : 13/08/2018
Altitude : 145 m - Taille : 5 mm
Réf. : 213802

Image
Mathurin CARNET : France : Pouilly-sur-Loire : 58150 : 29/08/2018
Altitude : 143 m - Taille : 5.5 mm
Réf. : 213803


Même si je suis de plus en plus content de mes résultats, je cherche à faire plus naturel et moins aquarium.
J'ai donc prit plus de plantes, je les ai installées la veille de la séance (les coléos attendant dans un pilulier pendant ce temps) dans l'aquarium sans lavage préalable en me disant que le résultat (eau un peu trouble, plantes avec des algues, ...) serait plus naturel. Le résultat est plus que moyen !
L'eau est en effet plus trouble, mais ça donne juste un effet sale qui n'apporte rien à la photo. Et le fait de ne pas préparer les plantes apportent aussi toute une faune non-désirée qui a tendance à s'installer sur les vitres et donc à bien montrer que notre photo est prise en aquarium.

Il faut aussi que je divise plus systématiquement mes sujets après les photos pour la détermination. Oubliant, un peu naïvement, que les couleurs pouvaient bien changer après la mort. Exemple de ces deux Helophorus sp. qui ont des motifs elytraux bien différent vivants et que j'avais donc mit confiant dans le même pilulier pour la détermination. Mais une fois sous la bino, ça s'avère moins aisé de savoir quel individu correspond à quelle photo.

Image
Mathurin CARNET : France : Druy-Parigny : 58160 : 08/06/2018
Altitude : NR - Taille : NR mm
Réf. : 213804

Un autre soucis qui ne m'avait pas effleuré l'esprit : comment repêcher le coléoptère ?
Autant il est aisé de le relâcher dans la partie fine de l'aquarium (5 mm), autant pour le repêcher pour le remplacer par le sujet suivant... c'est une autre paire de manches : l'épuisette est trop épaisse pour se glisser entre les vitres, la pince n'est pas assez longue, notre coléo ne reste pas sur le support quand on le tire lentement de l'eau, ... J'utilise donc un pinceau quand l'individu traîne prêt de la surface, mais je me suis souvent résigné à relâcher plusieurs espèces ensemble (plutôt que d'aller vider tous mon aquarium dans la passoire au dessus de l'évier). Mais avoir plusieurs espèces dans le même aquarium ça peut-être assez rageant quand les deux se posent à côté (voir l'un sur l'autre) ou que l'un vient taper dans l'autre alors qu'il était enfin calme sur une feuille. J'utilise donc de plus en plus le côté un peu moins fin (25 mm), même si cela complique la mise au point (et encore), cela permet de repêcher plus facilement les sujets mais aussi de laisser plus d'amplitude aux végétaux et donc un effet plus naturel (les feuilles se collant moins aux vitres).

Image
Mathurin CARNET : France : Charrin : 58300 : 23/08/2018
Altitude : 194 m - Taille : NR mm
Réf. : 213806

Image
Mathurin CARNET : France : Charrin : 58300 : 08/06/2018
Altitude : 194 m - Taille : NR mm
Réf. : 213807


Un autre point de base : qu'on ne voit pas spécialement au moment où l'on prend la prise de vue, trop concentré sur le sujet pour l'avoir net qu'on en oublie la photo dans son ensemble, et on s'en mort les doigts une fois sur l'ordinateur : avoir une vitre propre !

Image
Mathurin CARNET : France : Druy-Parigny : 58160 : 08/06/2018
Altitude : NR - Taille : NR mm
Réf. : 213805

Image
Mathurin CARNET : France : Nevers : 58000 : 06/06/2018
Altitude : 171 m - Taille : NR mm
Réf. : 213808


Pour la suite, je vais essayé de varier les plantes aquatiques utilisés. Actuellement j'ai beaucoup utilisé la Jussie, soit parce que c'était la seule plante présente dans la mare ou soir parce que c'était la plus facile à trouver une fois chez moi (et que j'ai oublié de collecter des plantes au moment de la pêche). La Jussie n'est pas très photogénique et n'apporte pas un très beau bokeh (fond flou).
J'utilise actuellement des lampes Led Ikea, mais je pense que d'autres lumières pourraient me donner de meilleurs résultats et m'écarter du côté artificiel des photos.

To be continued...

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Photos, macro, bino, vidéo ... »