Espèces protégées Guyane

C'est ici que l'on partage ce que l'on connaît à ce sujet.

Animateur : sans animateur

Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises
Contact :

Espèces protégées Guyane

Message par Saturnin de la Poire » dimanche 13 janvier 2019, 13:48

@chrisgir : oui, si tu n'es pas en capacité de prouver la légalité de l'acquisition
@alastor : c'est marrant que tu me sortes cet argument. C'est celui que je leur ai martelé une bonne quinzaine de fois au téléphone (dans un contexte pro, pas de procédure à mon encontre), avec mon exemple réunionnais. La réponse a été : peu importe, l'article 16 s'applique partout sur le territoire national. A partir de là, je te renvoies à ma réponse à chrisgir ci-dessus.

Et le pire, c'est qu'il y a de le jurisprudence là-dessus qui conforte les douanes dans leur application...
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près

Avatar du membre
stef insect
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 12 août 2012, 16:03
Localisation : Ariege
Contact :

Espèces protégées Guyane

Message par stef insect » mardi 15 janvier 2019, 17:02

Rectificatif pour miko c'est plus les megasoma mais le projet d'arrêté préfectoral (dont la signature est envisagée courant du 1er semestre 2019) est donc de réglementer le prélèvement des spécimens d’arthropodes à des fins de transport en dehors du territoire de la Guyane sur la base de quotas intégrant un nombre maximum de spécimens d'insectes (100 au total par personne avec une restriction particulière à 1 spécimen pour Titanus giganteus) et un nombre maximum de spécimens d'arachnides (10 au total avec une restriction particulière à 2 spécimens pour Theraphosa blondi).
:0006:
La science va progresser à petits pas .

Avatar du membre
Mikkoleop
Membre confirmé
Enregistré le : mardi 17 octobre 2006, 16:03
Localisation : Le Pecq

Espèces protégées Guyane

Message par Mikkoleop » mardi 15 janvier 2019, 18:14

Merdum...de quoi se mêlent les préfets, maintenant, au lieu de participer au grand débat national. Va-t-il falloir mettre un gilet jaune pour aller récolter les blondi (bon, c'est une blague colorée, je n'en ai jamais capturé, ni de blondi, ni de gilet, ni de préfet). Peux-tu nous tenir au courant Stef ?
Pour tous: cela va aboutir à ce que, quand on aura récolté 3 Titanus, on en écraser 2 sous le talon pour n'emporter que le troisième et ne pas avoir d'histoires.
Prendre son courage à deux mains, c'est toujours plus facile, lorsqu'on est ambidextre.

chrisgir
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 26 février 2007, 17:02
Localisation : Echalas (Rhône)
Contact :

Espèces protégées Guyane

Message par chrisgir » mardi 15 janvier 2019, 18:52

Ca marche comment pour les collectes types SEAG?
Christophe Girod

Avatar du membre
stef insect
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 12 août 2012, 16:03
Localisation : Ariege
Contact :

Espèces protégées Guyane

Message par stef insect » mardi 15 janvier 2019, 19:56

Ces "réglementations ont étés rédigées avec les experts entomologistes de Guyane.
Donc ils n'auront aucun problème pour obtenir des dérogations .
De toute façon ils étudient sur place donc pas de problème d'export pour la SEAG.
Un "conseil scientifique" se chargera d'étudier les demandes de dérogations.

chrisgir
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 26 février 2007, 17:02
Localisation : Echalas (Rhône)
Contact :

Espèces protégées Guyane

Message par chrisgir » mardi 15 janvier 2019, 20:50

Non ils n'étudient pas sur place, ils dispatchent ensuite entre les différents "experts" (j'en fais partie, pour les Dermaptera). Après, je pense qu'en se rapprochant des administrations ad hoc (ou des experts naturalistes locaux, reconnus par la DEAL Guyane) on peut s'en sortir pour les autorisations.
Christophe Girod

Avatar du membre
stef insect
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 12 août 2012, 16:03
Localisation : Ariege
Contact :

Espèces protégées Guyane

Message par stef insect » mercredi 16 janvier 2019, 5:12

Bien sur que les démarches sont possibles.
Je viens de le faire "préventivement" .Ils sont très bien d'ailleurs.
Mais cela sera surement de plus en plus restrictif surtout pour le petit collectionneur lambda.
Le dispositif réglementaire prévoira également la mise en place d'un régime déclaratif pour le transport de spécimens d'arthropodes en dehors du territoire de Guyane, afin de mieux appréhender les flux liés aux activités naturalistes, scientifiques comme des collectionneurs.
Voilà messieurs à vos plumes maintenant .
La Guyane était pour moi un espace de liberté total où toutes les nuits sur le drap ,la magie nous éblouissait par sa diversité et son abondance;
Où il suffisait de chasser et de pêcher librement pour assurer les protéines du séjour .
On s'enfonçais au fond de pistes pour se construire de magnifique carbet en sirotant le soir un ti punch en refaisant le monde .
Maintenant on roule à 80 sur la route de St Georges, toutes les pistes sont fermées et interdite à la circulation.Le permis de chasse deviens obligatoire. Bientôt le permis de pêche .Il nous faut compter les insectes avant de repartir, les déclarer .
Ô liberté tu as suspendu ton vol ......

Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises
Contact :

Espèces protégées Guyane

Message par Saturnin de la Poire » mercredi 16 janvier 2019, 9:58

stef insect a écrit :
mercredi 16 janvier 2019, 5:12
Ô liberté tu as suspendu ton vol ......
Et tu t'es crashé sur l'ordre républicain
On passe son temps à râler sur ce qui va mal, à se demander ce que font les pouvoirs publics. et quand ils interviennent et légifèrent, on se plain de perdre des libertés. Schizophrène, n'est-ce pas ?
Le progrès, c'est aussi cela.
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près

Avatar du membre
stef insect
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 12 août 2012, 16:03
Localisation : Ariege
Contact :

Espèces protégées Guyane

Message par stef insect » mercredi 16 janvier 2019, 11:00

Si le progrès c'est perdre nos libertés et qu'il faut applaudir...
Ce décret est réclamé par qui? pourquoi ?

Sur quelle base scientifique ?
Son efficacité sera évaluée comment ,par qui?

Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises
Contact :

Espèces protégées Guyane

Message par Saturnin de la Poire » jeudi 17 janvier 2019, 10:17

les lois sont appliquées à tous (principe d'égalité) pour généralement parer au comportement déviant ou nuisible d'une minorité
une fois la loi mise en place, certains trouvent des parades et alors on refait une loi plus restrictive et ainsi de suite...
L'augmentation de la densité de population, des usages et des technologies oblige à plus d'encadrement

il en résulte qu'avec le temps, nous avons maintenant des livres de lois épais comme pas possible. C'est une dynamique incurable des sociétés organisées. Où l'on va vers un encadrement toujours plus strict, où l'on va vers l'anarchie

on ne peut en revanche vouloir pour soi la liberté et que les autres soient encadrés. C'est un tout, pour tous. Ça a été pas mal étudié notamment avec l'acceptation des lois en système insulaire, c'est assez marrant comme situation... Bref, la société française ne va pas vers plus de liberté.
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Insectes et législations »