Nouveaux arrivants : Avant de vous inscrire, prenez connaissance de cet avertissement.
L’avertissement intéresse aussi tous les membres, même anciens, en ce qui concerne d'éventuels bannissements intempestifs.

[Enoicyla pusilla] Enoicyla pusilla?

Les Phryganes ou porte-bois, porte-faix pour leurs larves.

Animateur : jul

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Enoicyla pusilla?

Message par Bébert » mardi 15 mars 2011, 21:10

Super ce lien Amaryllid.
Pour ceux comme moi qui ne pigent rien au Néerlandais, voici une traduction approximative (merci google !)
longueur 3-5 mm. Envergure 12-16 mm, Septembre-Octobre

Caractéristiques
Ressemble à Enoicyla pusilla, mais est généralement plus grand. Mâle avec des ailes un peu plus grandes et légèrement plus foncée. Palpes jaunâtres. Femelle, ailes un peu moins réduite peuvent atteindre le milieu de l'abdomen. Famille Limnephilidae.

Habitat
Dans les bois humides et le long des rives ombragées des ruisseaux et rivières. Cette espèce est liée à un environnement plus humide que Enoicyla pusilla . Les deux espèces peuvent être trouvées ensemble, mais Enoicyla reichenbachi n'est pas présent en Belgique et aux Pays-Bas.

Mode de vie
Mode de vie semblable à celui d'Enoicyla pusilla. Développement complètement hors de l'eau. La larve ne construit pas son fourreau d'environ 10 mm de long en sable, mais avec des parties de plantes sèches. Elle vit dans la litière de feuilles et se nourrit de la mousse et des feuilles tombées.
et une photo de la larve : http://nlbif.eti.uva.nl/bis/insecten/pi ... 6_2c_g.jpg

Balises :

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Enoicyla pusilla?

Message par Bébert » jeudi 17 mars 2011, 20:27

La réponse de l'OPIE-Benthos est arrivée :
Bonjour,

Oui c'est très probablement Enoicyla pusilla. On trouve des fourreaux avec des petits grains de graviers mais aussi avec des débris de végétaux, parfois les deux sur le même fourreau. La présence de végétaux sur le fourreau est donnée comme un critère particulier à Enoicyla reichenbachi (cf. Waringer et Graf, Atlas des Osterreichischen Köcherfliegenlarven). Ceci n'est pas exact ou probablement pas valable partout. D'ailleurs une étude de Serges Jacquemart sur les Fagnes de l'Ardenne Belge, montre bien (dessins) des fourreaux avec des débris végétaux. Ici en Ardenne française c'est pareil.

Pour l'instant Enoicyla reichenbachi n'est trouvé que dans une seule station dans l'extrême sud-est de la France. La larve est aussi terrestre.

Je vous joins une publication qui résume un peu les connaissances.

J'ai de nouvelles données qui seront prochainement sur le site de l'OPIE/Benthos. Il faut prendre les cartes comme un document dynamique,
c'est plus rapide que de publier, et il reste tellement à réaliser...

Je vous joins aussi une photo d'une larve d'Enoicyla pusilla dépourvue de graviers.

En fait comme la larve est terrestre, se perche parfois sur les végétaux ou les arbres, cette bête est probablement prise pour une larve de lépidoptères (Psychidae). En plus l'adulte est assez discret et vol (le mâle) tardivement en saison.

Cordialement.
Gennaro Coppa.

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Enoicyla pusilla?

Message par Bébert » jeudi 17 mars 2011, 20:46

La publication jointe est la suivante : Gennaro COPPA & Marcel DERRIEN, 2008. Additions à la faune des Trichoptères de France :
Enoicyla reichenbachi (Kolenati, 1848) [Trichoptera, Limnephilidae]
. Ephemera, 2008 (2009), Vol. 10 (1) : p 7-10

en plus de ce qui est dit dans le mail, j'y apprend qu'il existe 3 espèce d'Enoicyla en Europe : E. pusilla, E. reichenbachi et E. costae. Toutes ont des larves terrestres dépourvues de branchies (respiration à travers la cuticule) et des femelles incapables de voler (aptères ou brachyptères)
- E. pusilla est la plus largement répartie : Espagne, Portugal, France, Italie, Autriche, Pologne, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Danemark et Angleterre. Il semble qu'elle n'est pas rare, seulement mal connue : discrète et absence d'observateurs. Elle est par contre très localisée en Angleterre : http://data.nbn.org.uk/gridMap/gridMap. ... 0000008445
- E. costae : Sud de l’Italie et de la Grèce.
- E. reichenbachi : moitié Nord de l’Italie, Slovénie, Autriche et Allemagne + la France donc où elle est très localisée.

Il m'a également joint une photo ou on voit effectivement une larve d'Enoicyla pusilla avec un fourreau en partie constitué de fragments végétaux.

Encore merci à Gennaro Coppa :D

Avatar du membre
Picq Christophe
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 18 mai 2008, 20:01
Localisation : Poitiers (Vienne)

Enoicyla pusilla?

Message par Picq Christophe » jeudi 17 mars 2011, 21:36

Bébert a écrit : Encore merci à Gennaro Coppa :D
oui merci mais,
un grand merci à toi bébert :0024: :wink:
"...Ne vous empressez pas de capturer et de tuer les insectes, mais consacrez le plus de temps possible à observer leur comportement." Harold Oldroyd - Collecting, Preserving and studying insects, 1958

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Enoicyla pusilla?

Message par Bébert » jeudi 17 mars 2011, 23:40

Oh mais ce fut un plaisir :!:

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Trichoptères »