Comme une poussière

Vous avez découvert une bête fort étrange, à l'allure louche, vous ne savez pas si c'est un Trucoptère ou un Biduloptère ou venant d'une autre planète. Mais, intrigué, vous voudriez bien savoir quand même. C'est ici.

Animateur : Bébert

Utilisez des titres évocateurs et personnalisés.
Les mots “identification”, “identifier” et leurs variantes sont interdits, ainsi que les titres du genre “Qu'est-ce que c'est ?”.
Mlaure15
Membre
Enregistré le : vendredi 28 juillet 2017, 12:44
Localisation : Corse

Comme une poussière

Message par Mlaure15 » samedi 21 octobre 2017, 15:00

Mouais je suis septique d autant Plus que ca craquait Bien entre les ongles vraiment comme des lentes mais en un peu plus grand.
Ma fille s est levé ce matin avec une piqûre ...bonjour la psychose 😱.
Si C était des oeufs de punaises de lit elles auraient plutôt pondu à côté du lit non??

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : 31

Comme une poussière

Message par lauzette » samedi 21 octobre 2017, 19:45

Les crottes sèchent craquent certainement sous les doigts.

En ce moment, ça grouille de moustiques affamées.

Les punaises de lit, je n'en ai jamais vu alors je ne sais pas à quoi ça ressemble mais je les imagine mal pondre sur les murs.
"Vous n'avez cessé d'essayer ? Vous n'avez cessé d'échouer ? Aucune importance. Réessayez, échouez encore, échouez mieux." Samuel Beckett

Avatar du membre
latique
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 8 mai 2010, 13:13
Localisation : Bocage gâtinais
Contact :

Comme une poussière

Message par latique » samedi 21 octobre 2017, 19:50

Tu parles des crottes sêches de l'archiduchesse ?
Eugène

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : 31

Comme une poussière

Message par lauzette » samedi 21 octobre 2017, 20:01

:0009:
"Vous n'avez cessé d'essayer ? Vous n'avez cessé d'échouer ? Aucune importance. Réessayez, échouez encore, échouez mieux." Samuel Beckett

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Ceux qu'on ne sait pas où placer »