Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

[Arthropoda] Galles sur lentisque

Vous avez découvert une bête fort étrange, à l'allure louche, vous ne savez pas si c'est un Trucoptère ou un Biduloptère ou venant d'une autre planète. Mais, intrigué, vous voudriez bien savoir quand même. C'est ici.

Animateur : Bébert

:!:  Utilisez des titres évocateurs et personnalisés.  :!:
Les mots “identification”, “identifier” et leurs variantes sont interdits
ainsi que les titres du genre «Qu’est-ce que c'est ?.», «Besoin d’aide», etc
Bilule
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 18 juillet 2007, 20:41
Localisation : Littoral provençal

[Arthropoda] Galles sur lentisque

Message par Bilule »

Bonjour,
Ces marges enroulées de plusieurs folioles de Pistacia lentiscus me semblent pouvoir être dues à l'acarien Eriophyidae Aceria stefanii, si j'en crois ces deux sources:
http://bladmineerders.nl/parasites/anim ... -stefanii/
http://www.biodiversidadvirtual.org/ins ... 22896.html
Image
H. Dumas : France : La Ciotat : 13600 : 19/10/2017
Altitude : NR - Taille : --
Réf. : 193749

Qu'en pensez-vous?

Rq. La foliole fléchée en rouge est celle qui a été ouverte et illustrée dans ce sujet.

Balises :
Bilule
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 18 juillet 2007, 20:41
Localisation : Littoral provençal

Galles sur lentisque

Message par Bilule »

Ah tiens, je me suis trompée de forum :0005:
Je voulais le mettre dans "Ceux qu'on ne sait pas où placer". Pardon et merci d'avance pour le transfert.
Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris

Galles sur lentisque

Message par pierred »

J'ai déplacé ton sujet.
Ce serait bien qu'on aboutisse...
Pierre D.
Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)

Galles sur lentisque

Message par Bébert »

Si tu as trouvé des psylles à l'intérieur pourquoi penser à des acariens ?
Agonoscena targionii est connu pour produire ce genre de galles. Après il y a peut être à la fois des galles de psylles et des galles d'acariens, je ne vois pas tellement de manière de les différencier extérieurement...
Bilule
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 18 juillet 2007, 20:41
Localisation : Littoral provençal

Galles sur lentisque

Message par Bilule »

Bébert a écrit : jeudi 19 octobre 2017, 21:17 Si tu as trouvé des psylles à l'intérieur pourquoi penser à des acariens ?
Parce que j'ai trouvé cette photo d'enroulements, identifiés comme étant dus à l'acarien Aceria stefanii, celle-ci illustrant la présence du psylle dans des enroulements identiques et portant la mention "Agonoscena targioni en agallas producidas por el ácaro eriófido Aceria stefanii", et que la page de W. Ellis sur cet acarien me semble correspondre à mon sujet.
Agonoscena targionii est connu pour produire ce genre de galles.
D'après quelles références?
Pour ma part, j'ai observé divers stades du psylle sur des folioles intactes, dans une toile/cocon de Salticidae, et dans ces enroulements. Ces différents supports sont également mentionnés dans divers papiers que j'ai survolés sur ce psylle qui fait des dégâts sur le pistachier vrai.
J'en conclue que le psylle, s'il provoque des enroulements, ne les provoque par systématiquement.

Dans sa description de 1874, Lichtenstein écrit La larve vit sur le lentisque, dont elle fait rouler longitudinalement du bord vers la nervure les feuilles terminales.
L'acarien que je suppose ici être responsable des enroulements, Aceria stefanii (Nalepa, 1898), a donc été décrit en 1898 (soit 24 ans après le psylle) par Alfred Nalepa qui a quasiment consacré sa vie à ces bestioles à 8 pattes.
Je me demande donc si ces enroulement n'ont pas été attribués au psylle simplement parce qu'on les y a été trouvés, et si cette relation psylle => galle n'a pas été simplement répétée sans plus d'étude approfondie.
Après il y a peut être à la fois des galles de psylles et des galles d'acariens, je ne vois pas tellement de manière de les différencier extérieurement...
J'ai "eu lu" qu'une galle pouvait être considérée comme un phénotype étendu de l'espèce qui la provoque. Un acarien et un psylle pourraient donc provoquer une galle d'aspect identique sur un même végétal? Possible, je n'en sais rien. Quelles études sont disponibles sur ce sujet?

Bref: j'ai des doutes sur l'attribution au psylle de ces enroulements. Mais je ne demande qu'à les lever et donc à en apprendre ainsi un peu plus :)
Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)

Galles sur lentisque

Message par Bébert »

Agonoscena targionii est connu pour produire des enroulements du bord des feuilles de pistachier dans divers références, notamment l'ouvrage de Dauphin sur les galles de France, mais également divers documents en ligne, dont le site de W. Ellis :
http://bladmineerders.nl/parasites/anim ... targionii/

Il est précisé que les larves se trouvent principalement dans les enroulements, mais aussi ailleurs sur la plante. Je n'ai trouvé mention nul part de l'occupation par cette espèce des galles d'Aceria stefanii.

Par ailleurs je n'ai trouvé aucun critère satisfaisant qui permette de distinguer extérieurement les galles d'A. targionii et celles d'A. stefanii. Dauphin dis qu'A. stefanii produit des enroulements vers le haut, alors qu'A. targionii des enroulements vers le bas, mais je n'ai trouvé cette info reprise nulle part et ça ne me semble pas utilisable...

En conclusion je n'en sais rien... !
Avatar du membre
latique
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 8 mai 2010, 13:13
Localisation : Bocage gâtinais

Galles sur lentisque

Message par latique »

Des infos et illustrations sur ce Pdf téléchargeable
Eugène
Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris

Galles sur lentisque

Message par pierred »

Bébert a écrit : dimanche 22 octobre 2017, 7:59 Par ailleurs je n'ai trouvé aucun critère satisfaisant qui permette de distinguer extérieurement les galles d'A. targionii et celles d'A. stefanii. Dauphin dis qu'A. stefanii produit des enroulements vers le haut, alors qu'A. targionii des enroulements vers le bas, mais je n'ai trouvé cette info reprise nulle part et ça ne me semble pas utilisable...
C'est du texte repris de Houard.
Pierre D.
vanderbergh
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 12 août 2005, 14:39
Localisation : Orne

Galles sur lentisque

Message par vanderbergh »

Et pourquoi une feuille enroulée serait-elle une galle :?: Et pourquoi une feuille parasitée par les psylles ne pourrait t-elle pas être parasitée secondairement par des acariens galligènes :?: :roll:
Bilule
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 18 juillet 2007, 20:41
Localisation : Littoral provençal

Galles sur lentisque

Message par Bilule »

Quelques éléments qui me font continuer à penser que ces enroulements sont provoqués par le seul acarien et que le psylle s'y installe de façon opportuniste:
- Sur son site Pflanzengallen H.J. Buhr ne mentionne pas de psylle sur Pistacia lentiscus, mais bien l'acarien Eriophyes Stefanii Nal. De ce que je comprends de sa référence il s'appuie sur:
-Houard qui, dans ses Zoocécidies des plantes d'Afrique, d'Asie et d'Océanie (cf. p.469), donne sur Pistacia lentiscus: Eriophyes Stefanii Nal. , Aploneura lentisci Pass. et deux Pemphigus. Donc aucun psylle.
- Hodkinson, I. D. (1984). The biology and ecology of the gall-forming Psylloidea (Homoptera). Biology of gall insects, 59, 77. écrit:
They (the gall-forming species) are rare or absent in the Psyllidae.
- Hodkinson, I. D. (2009). Life cycle variation and adaptation in jumping plant lice (Insecta: Hemiptera: Psylloidea): a global synthesis. Journal of natural History, 43(1-2), 65-179. ne mentionne pas de galle pour A. targionii (cf. p. 74)
- Les références indiquées par W. Ellis que j'ai pu consulter mentionnent l'observation initiale de Lichtenstein, les plantes hôtes, l'alimentation du psylle sur la pulpes des fruits et autres parties, ou n'évoquent aucune galle.

Donc pour moi, en attendant d'être détrompée, ces enroulements sont causés par l'acarien, Aceria stefanii (Nalepa, 1898), et non par le psylle.

Retourner vers « Ceux qu'on ne sait pas où placer »