Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

[Sympetrum striolatum] Amours secrètes

Libellules, agrions et autres demoiselles...

Animateur : Nervous breakdown

Sujet précédentSujet suivant
Oryctes
Membre
Enregistré le : lundi 11 septembre 2017, 22:47
Localisation : Hauts de France

[Sympetrum striolatum] Amours secrètes

Message par Oryctes »

Image
Oryctes : France : Wavrin : 59136 : 25/09/2017
Altitude : NR - Taille : 45mm environ
Réf. : 192548

Il suffisait sans doute de trouver le premier couple d'Anisoptères pour activer le facteur "chance", car j'ai croisé ce couple de Sympetrum trois jours seulement après avoir photographié un cœur copulatoire d'Aeshna mixta (sachant qu'il n'y a pas 25 espèces à photographier par jour dans mon secteur !)...
A vrai dire, ce couple-ci, je ne sais pas trop comment j'ai pu l'apercevoir, dissimulé qu'il était dans un buisson de couleur ocre, couleur assez semblable à celle de la femelle. Les deux insectes émergeaient à peine d'un bouquet de tiges sèches, les recouvrant de leurs volutes serrées. Je n'avais pas d'accès et pas d'angle, la photo est donc médiocre, mais suffisante, je crois, pour que l'on puisse reconnaître l'espèce. Je pense qu'il s'agit d'un couple de Sympetrum striolatum mais n'en ai pas la certitude, n'ayant jamais eu l'occasion d'observer cette espèce auparavant.
Par ailleurs, je ne sais pas si c'est une idée mais j'ai l'impression que ce couple n'est pas de la première jeunesse. Et, à cet égard, je me demande si la série de petits points noirs que l'on distingue dans les yeux, notamment dans ceux de la femelle, correspond à des "taches de vieillesse" ou s'il s'agit seulement d'un caractère propre à cette espèce (?). Je suis, également, frappé par la taille et la couleur (très pâle) des ptérostigmas...

Balises :
Avatar du membre
tioneb
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 3 juin 2007, 6:14
Localisation : Beaupréau, Maine et Loire, 49

Amours secrètes

Message par tioneb »

C'est bien S. striolatum, pour la face latérale du thorax du mâle, bien caractéristique.
Ils ne sont pas jeunes, mais pas vieux non plus, les couleurs sont encore vives et la voilure intacte.
La couleur des ptérostigmas c'est comme pour les Leucorrhines que tu découvriras plus tard, cela dépend si on observe la face inférieure ou supérieure.

Pour les yeux ce que l'on on observe sont les pseudo pupilles; ce phénomène est lié à la formation de l’image dans l’œil de libellule : ce dernier est formé de milliers de petites lentilles appelées ommatidies qui absorbent et transforment certains rayons lumineux en messages nerveux. Ce phénomène s’illustre au niveau de l’œil de la libellule par l’apparition de taches noires correspondant aux régions où la direction des ommatidies est la même que celle de l’axe optique de l'observateur.
Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on n'est pas surpris de penser ce qu'on pense.
Oryctes
Membre
Enregistré le : lundi 11 septembre 2017, 22:47
Localisation : Hauts de France

Amours secrètes

Message par Oryctes »

Merci, tioneb, pour toutes ces précisions, et pour la confirmation de Sympetrum striolatum.
Pour les taches noires, je n'avais pas du tout pensé aux ommatidies et à cette question de l'axe optique. C'est donc un phénomène qui existe chez tous les Odonates et qui n'a rien à voir avec l'âge ou l'espèce. Dois-je en conclure que le regard de la femelle et le mien se sont rencontrés ? Euh... non, je ne crois pas, elle était bien trop occupée !
Pour les leucorrhines, j'aimerais, en effet, les découvrir "plus tard", mais j'ai l'impression, au vu des cartes de répartition, que je serai contraint d'aller faire un tour dans une région plus méridionale (et encore : leur habitat me semble très localisé)...
dom73
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 24 juillet 2011, 12:35
Localisation : Champagny en Vanoise - Savoie

Amours secrètes

Message par dom73 »

Oryctes a écrit : samedi 30 septembre 2017, 19:31Pour les leucorrhines, j'aimerais, en effet, les découvrir "plus tard", mais j'ai l'impression, au vu des cartes de répartition, que je serai contraint d'aller faire un tour dans une région plus méridionale (et encore : leur habitat me semble très localisé)...
Pour la plupart des espèces de leucorrhines, en effet, tu n'es pas placé au mieux mais, pour la plus rare d'entre elles, L.rubicunda, c'est dans ta région que les quelques obs françaises ont été faites !
Dom
Oryctes
Membre
Enregistré le : lundi 11 septembre 2017, 22:47
Localisation : Hauts de France

Amours secrètes

Message par Oryctes »

Vraiment magnifique, dom73, cette Leucorrhinia rubicunda ! Je l'ai vue sur photos et dessins : une petite merveille... Une petite escapade en Belgique l'année prochaine, dans la province du Limbourg, s'impose, même si ce n'est quand même pas la porte à côté (extrémité nord-est de la Belgique).
Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Odonates »