Accueil Galerie Plan du site
:: Accueil :: Les Insectes
Physiologie des insectes - les yeux
jeudi 3 mai 2007

.

Article mis en ligne originellement par François Panchout sur une version antérieure du site du "monde des insectes".

.

Les yeux des insectes sont constitués d’un ensemble de récepteurs à la lumière (jusqu’à 30 000 chez certains Coléoptères) qui sont appelés des ommatidies. Les yeux des insectes sont donc un ensemble d’yeux élémentaires. La forme de ces yeux composés peut donc varier de l’hémisphère à celle en haricot (œil de charançon par exemple) puisque seul l’arrangement des ommaditidies diffère.

Oeil composé de charançon

Les ommatidies présentent une face transparente analogue à la cornée qui recouvre un cristallin. La rétinule sous-jacente est un ensemble de cellules nerveuses qui projettent des microvillosités vers le centre, là où se trouvent les pigments photo récepteurs. Ce sont ces pigments qui convertissent l’information lumineuse en influx nerveux.

Ommatidie des yeux d’insectes

On distingue deux types d’yeux composés. Le premier se rencontre chez les insectes diurnes où la lumière qui arrive au rhabdome est celle qui est passée à travers la cornée de l’ommatidie. La vision est alors qualifiée d’apposition puisque l’image formée est une juxtaposition des informations de chaque ommatidie. Le deuxième mécanisme est par contre qualifié de vision par superposition. En effet, la lumière peut diffuser en partie vers les ommatidies adjacentes, ce qui augmente le flux lumineux dans chaque unité. Ce système est donc logiquement observé chez les insectes nocturnes.


François Panchout.

Remis en ligne par Didier Roustide